Nouveau projet 2016 - création d'une nouvelle "Unités Kangourou"


Pour ce nouveau projet, l'association recherche des partenaires.

Le nombre de bébés prématurés augmente d'année en année. La méthode kangourou permet de garder les bébés au chaud, de les "surveiller" sans couveuse, puisque la maman fait tout.

La première unité créée au CHU de Bobo a été soutenue au départ par notre association, puis d'autres associations, la ville de Montreuil et la Région Ile de France se sont jointes à nous.

Le dossier de recherche de financements pour ce nouveau projet a été déposé à la Région Ile de France. Le centre sera situé dans le district de Dô et sera construit en voûte nubienne (avec peu de matériaux importés)

Le projet a été rédigé et envoyé à différents partenaires. Du matériel est arrivé qui permettra de compléter celui demandé dans le projet.

Le transport a été financé par Life-Europ-Partners et EERI-BF (entreprise de Bobo).

Le matériel a été donné par 2 cliniques : Clinique de Neuilly sur Seine et Clinique Belharra de Bayonne.


Unités Kangourou - Bobo-Dioulasso

L'unité est toujours "débordée" par de nombreux nouveau-nés. En novembre, des quadruplés sont nés à Bobo et ont passé quelques semaines en néonatalogie. Ils sont revenus pour les contrôles habituels, à 15 jours, ils ressemblaient à des enfants d'un mois !

Le film sur les soins aux prématurés est projeté tous les jours, 2 fois par jour. C'est "Chaud chaud", Kam Burkina, qui s'en charge. Il continue la vente de layette, donne des conseils aux mères, encourage et distrait les pères.




Historique Unités Kangourou - Bobo-Dioulasso

Lors de notre voyage en 2012 nous avions été catastrophés de constater l’état de vétusté de l’unité de prématuré du CHU de Bobo. Odile, médecin pédiatre nous avait alors présenté le médecin responsable de l’unité qui rêvait de monter une unité Kangourou. Il s’agit d’une méthode très simple de maintien de l’enfant prématurés, parfois de moins de 2kg, en contact permanent de la peau à la. Confortablement installé entre les seins peau de la mère, dans un habillement très marsupiale, le prématuré bénéficie de sa chaleur dans tous les sens du terme. Cette technique qui pourrait au moins partiellement inspirer nos unités de néonatalogie permet de pallier le manque de couveuse ou table chauffante.

Toutefois cette méthode nécessite un encadrement et une formation pendant les jours suivants là l’accouchement. Le service a été entièrement rénové, avec réfection des salles d’eau, de la salle de soins et de la salle d’attente, création d’un petit film éducatif projeté dans la salle d’attente à l’attention pédagogique des jeunes parturientes et leur famille.

L’objectif de cette action devrait permettre de diviser par 3 la mortalité infantile dans l’unité de prématuré.  

Ce projet porté par Terya So a bénéficié de subventions de la Ville de Montreuil et du conseil Régional d’ile de France  pour un montant de 6000€.

Portage "peau à peau" par les mamans, les pères et les grands-mères

         

Construction de tables chauffantes "locales"

                                                 

Réalisation de nouvelles tables chauffantes pour la maternité afin d'alléger la charge de l'unité de Néonatalogie, de mobilier pour l'unité de néonatalogie et de matériel médical technique pour réanimation des nouveau-nés



Le matériel financé par L'Ile de France a été livré et mis en marche par le service de maintenance de l'hôpital.

Le personnel a suivi une formation pour perfuser les nouveau-nés par voie ombilicale. Grâce à un don d'un de nos adhérents, nous avons pu fournir au service le matériel nécessaire à mettre en pratique leur formation.

Les "tricoteuses et couturières" poursuivent leur travail et les layettes reçues encouragent les "Mamans Kangourous"



Réfection du service de Néonatalogie en partenariat et en cofinancement avec Coup de Pouce Humanitaire, La Mairie de Montreuil-Sous-Bois, Espoir Pour un Enfant. Et sur place, Chance Pour un Enfant.